Psychothérapie de l'adulte

Le cheminement qui consiste à « aller voir quelqu’un » est toujours important, et la façon dont nous nous y prenons est chaque fois singulière :

le cœur battant ou serré,

l’estomac noué,

les mains moites,

« à reculons »,

ou à l’inverse empressé, hâtif,

et plein d’espoir…

 

Révélatrice, cette démarche vient signifier que quelque chose ne « tient pas » ou « tient trop ». Ce quelque chose peut nous échapper, ou au contraire nous déborder. Il peut s’agir d’un symptôme, dont nous nous plaignons, qui nous fait souffrir et qui nous colle à la peau… Il peut également être question d’un vécu difficile voire traumatique que nous souhaitons endiguer (un événement, une relation, un souvenir). La motivation est parfois aussi existentielle, voire spirituelle : quête de sens, compréhension de soi, réflexion sur sa vie et sur son fonctionnement…

Tout le monde passe par la même porte pour entrer dans le bureau de son psy, mais personne n’emprunte la même voie pour y arriver.

Et le psy dans tout ça ?

Le psychologue vous recevra sans a priori, sans jugement, sans attentes particulières (autres que celles que vous formulerez par/pour vous-même). Il sera en quelque sorte votre miroir, vos échos, et votre guide de confiance.

Il vous garantira un cadre de travail sécurisant, dans lequel vous pourrez livrer ce que vous ressentez. Il vous proposera à chaque séance son écoute « professionnelle », son attitude empathique et bienveillante. Il mettra à votre disposition un espace dans lequel vous allez vous voir et vous sentir évoluer.

Toutefois, les objectifs de travail et le contenu des séances seront propres à chacun. Ainsi, deux personnes qui consultent en apparence pour le même symptôme ne vivront pas du tout les mêmes thérapies : la prise en charge psychologique peut être centrée sur le symptôme ou au contraire le traiter comme s’il était secondaire, afin de s’intéresser parfois davantage aux autres sphères de la vie de l’individu. Ces choix thérapeutiques seront assumés pas votre psychologue : ils seront stratégiques et s’adapteront à votre singularité.

Une thérapie pour quel résultat ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, ce qui peut être attendu en termes de « résultats » sera propre à chaque personne. Tous n’y trouveront pas la même chose. 

L’objectif général d’une psychothérapie reste néanmoins d’aider la personne à cheminer par elle-même, lui « rendre » sa capacité à avancer dans la vie, et son sentiment « d’auto-efficacité ».

Une psychothérapie permet donc de redonner du sens et du mouvement à une existence qui jusqu’ici pouvait donner l’impression d’être figée, « comme paralysée ».

© 2017 par Karine Buston.

Tél. 06 29 42 06 86

Karine Buston

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey

Pyschologue clinicienne